atelier DAHLIA en conjonction avec la conférence

25 janvier 2022 - Blois, France
Vu le contexte sanitaire, l'atelier sera organisé en mode hybride (plus d'informations ci-dessous).

appel à communication

New : Vu le contexte sanitaire, l'atelier sera organisé en hybride : certains intervenants seront présents sur place et certains seront présents à distance.
Un accès à distance sera donné à l'auditoire qui devra néanmoins être inscrit à l'événement via le site web de la conférence : https://egc2022.univ-tours.fr/inscription/.

New : Le programme est disponible ici !

Résumé

L’atelier DAHLIA, à sa quatrième édition, est organisé par le groupe de travail DAHLIA qui est soutenu par l’Association EGC et il a pour objectif de permettre à la communauté cartographiée dans le cadre du groupe de travail de se retrouver, mais aussi de donner la parole aux étudiants en thèse afin d’exposer leurs thématiques. Dans le cadre de cet atelier, des travaux autours des humanités numériques et du patrimoine culturel seront présentés ; ces travaux devraient s’encadrer dans les thématiques d’EGC, notamment la gestion et l’analyse de données ou des connaissances provenant des SHS/patrimoine.

Descriptif

Le groupe de travail DAHLIA (DigitAl Humanities and cuLtural herItAge: data and knowledge management and analysis) est soutenu par l’Association EGC et il a pour but de réunir les acteurs (chercheurs ou institutions) qui s’intéressent, dans le cadre des humanités numériques, voire le patrimoine culturel, à la gestion des données mais aussi à leur analyse afin de produire des connaissances.

Le groupe de travail DAHLIA a déjà organisé quatre événements : un atelier DAHLIA à EGC2019 (22 janvier 2019, Metz), une journée DAHLIA le 28 juin 2019 (Nantes), un deuxième atelier DAHLIA EGC2020 (28 janvier 2020, Bruxelles, Belgique), et un troisième atelier DAHLIA EGC2021 (en ligne pour cause de Covid-19), et un cinquième étant annulé pour cause de la Covid-19 (2-3 juin 2020). Ces quatre événements ont été un franc succès, ont accueilli autour de 35 participants chacune, et ont donné lieu à des échanges soutenus. Cette nouvelle action souhaite permettre la continuation de ces échanges, mais elle se propose comme défi de produire une première version finalisée de la cartographie des équipes travaillant sur ces sujets en France.

En effet, de nos jours, les acteurs des SHS en général et les institutions culturelles en particulier, peuvent gérer des données et connaissances sous différents formats : documents textuels, documents structurés, bases de données, base de connaissances, images, représentation 3D, etc. De plus, ces données peuvent être distribuées sur plusieurs sites ou non, voir ouvertes et liées (open data).

Pour pouvoir accéder à ces informations, ou, voire plus, mettre en lien ses données avec celles d’un partenaire, un acteur doit mettre en place des systèmes d’information complexes qui soulèvent des réels questionnements car il faut prendre en considération la variété des données : sources, contenu, type de documents, mais aussi leur disponibilité, leur sémantique et leur stockage.

De plus, une fois l’accès aux données mis en place, que peuvent-elles nous dire, quelles sont les connaissances qu’elles pourront apporter aux différentes institutions ? Cette question pratique soulève des nombreux défis : comment identifier et extraire les connaissances des données disponibles ? Quelle sémantique leur accorder ? Comment rendre ces connaissances disponibles et compréhensibles par les institutions ? Il y a-t-il des problèmes liés à la protection de la vie privée des individus, des objets ?

L’atelier DAHLIA se propose de traiter, via les travaux présentés et les invités, ces questionnements et y répondre en partie.

Objectifs

Les objectifs de cet atelier sont multiples.

Premièrement, nous souhaitons la création d’un lieu interdisciplinaire d’échange et d’étude réunissant des chercheurs, institutions, acteurs sur l’aspect gestion et analyse de données/connaissances, et en SHS / du patrimoine culturel. En effet, si on regarde mieux le paysage national, différentes initiatives ont été mises en place, comme la très grande infrastructure de recherche Huma-Num et l’Institut des Humanités Numériques de l’Université de Cergy-Pontoise . Des revues lui sont consacrées, comme le Journal of Data Mining and Digital Humanities ou la revue francophone Humanités numériques . Ce courant dépasse largement le cadre de la recherche puisque des formations lui sont maintenant dédiées (à l’école des Chartes, à l’Université Lyon 2). Coté patrimoine culturel, nous pouvons rappeler le Laboratoire d’Excellence PATRIMA (début 2011) et la Fondation des Sciences du Patrimoine (FSP) qui gouverne le LabEx ; ils ont permis le financement de certains projets liés à la gestion et l’analyse de données/connaissances du patrimoine culturel, mais aussi un nombre non négligeable de projets nationaux et internationaux. Malgré cet engouement, force est de constater que le courant des Humanités Numériques/Patrimoine Culturel n’a été que peu mis en avant dans la communauté française en Informatique alors qu’il est très vivace dans certaines disciplines des SHS, telle que les SIC.

Ensuite, nous espérons que cet atelier sera un lieu pour réunir les acteurs du domaine, mais également qu’il sera pérennisé au fil des années.

Une publication en revue sera proposée aux auteurs suite à l’atelier, regroupant les trois actions du groupe de travail DAHLIA.

Principaux thèmes de l'atelier (liste non exhaustive)

Les thèmes de l’atelier sont les suivants :

  • acquisition de données lors d’un processus d’étude et d’analyse du domaine SHS et du cas d’étude précis en collaboration étroite avec les experts du domaine ;
  • acquisition et analyse de connaissances métier/expert SHS concernant les processus/tâches ;
  • intéroperabilité des données provenant de plusieurs sources SHS ;
  • extraction des connaissances à partir des données SHS : fouille, apprentissage ;
  • annotation sémantique de données du patrimoine ;
  • restitution par visualisation de données (principalement du patrimoine) en vue de compréhension, analyse, etc. ;
  • visualisation d’œuvres, immeubles, etc. en 2D/3D ;
  • extraction et analyse des interactions du public lors des événements culturels ;
  • étude des processus de diffusion des informations dans les réseaux sociaux.




dates importantes

dates prévisionnelles

Date limite de soumission des articles : 03/12/2021
Notification aux auteurs : 17/12/2021
Version finale : 11/01/2022

instructions aux auteurs, soumission, proceedings, inscriptions

Dans le cadre de l'atelier DAHLIA, nous espérons des soumissions qui lancent les discussions parmi les participants ; des soumissions autours des travaux passés, en cours ou très récents présentant des idées mises en pratique et/ou validées, des prises de position argumentées, ou des problématiques applicatives seront appréciées.

Les auteurs sont invités à soumettre des travaux sous la forme suivante :

  • résumés étendus de 2 pages ;
  • papiers courts de 6 pages ;
  • papiers longs de 12 pages.

Les soumissions devront être réalisées au format pdf et devront utiliser le format RNTI :

Pour soumettre un papier, vous devez suivre le lien suivant : https://easychair.org/conferences/?conf=egc2022 en choisissant lors de la soumission le track DAHLIA correspondant à l'atelier. Si vous avez des difficultés, n'hésitez pas à nous contacter par mail (ici).

Les inscriptions peuvent se réalier à l'atelier seul (avec repas le midi) ou à tout l'événement (atelier + conférence principale). Le tarif d'inscription et la procédure d'inscription sont disponibles sur le site de la conférence EGC : veuillez accéder la page d'inscriptions de la conférence EGC.

programme

Pour l'atelier DAHLIA@EGC2022, nous avons accepté 4 papiers dont 3 seront exposés. Le programme se trouve ci-dessous.



Heure Exposé Durée Temps
Exposé +
Questions

Session 09:00 - 10:30
09:00 Ouverture
09:15 - 09:45 "Graphes de connaissances pour représenter et analyser l’évolution des territoires en Histoire"
Lucas Bourel, Nathalie Hernandez, Nathalie Aussenac-Gilles, Victor Gay, Sébastien Poublanc
30 20 + 10
09:45 - 10:30 EXPOSE INVITE
"Du vocabulaire aux jeux de données : la terminologie et ses instruments au cœur d’un dispositif d’ouverture et de partage des acquis scientifiques de l'archéologie"

Jean Pierre Girard et Marie-Odile Rousset

Résumé
« Qui d’entre nous n’a pas encore entendu parler de « science ouverte » et des « principes de la science ouverte » ou « principes FAIR » qui nourrissent les injonctions adressées en ce domaine au monde de la recherche ? Quatre lettres et un acronyme qui paraissent fournir une clé de réponse ; mais le « R », au-delà de sa dimension technique (jeux de données versus pages web ou simples PDF), pose la question de l’intercompréhension des vocabulaires scientifiques utilisés, d’une équipe à une autre.

Car l’archéologue, passé l’acte fondateur du terrain, conduit une démarche d’analyse complexe et souvent pluridisciplinaire avant de produire un discours, le tout sur des traces désormais disparues. Si les jeux de données contiennent un certain nombre d'éléments factuels ou mesurés, en revanche la description de la réalité observée repose tout entière sur le postulat que le vocabulaire utilisé sera compréhensible sans ambiguïté tout au long de la chaîne d’interprétation qui mène à une synthèse.

L’outil « thésaurus » régulé par une norme ISO (ISO 25964) a pour vocation de structurer et représenter ce vocabulaire. Les capacités de graphe sémantique qu’embarque la norme ISO permettent de proposer un glissement méthodologique radical : grâce à ces propriétés, il devient possible de regrouper et partager, puis comparer et analyser ensemble, les données décrites par différents vocabulaires, sans avoir transformé les jeux d’enregistrement originels. »
45 30 + 15

10:30 - 10:45

Pause café

Session 10:45 - 12:30
10:45 - 11:30 EXPOSE & DEMO
“Obvie: interface web pour la fouille et la comparaison de textes”

Motasem Alrahabi
45 35 + 10
11:30 - 11:50 EXPOSE INVITE
“Picasso en toutes lettres : la genèse d’un projet interdisciplinaire”

Sabine Loudcher

Résumé
Le nouveau projet PICASSOLETTERS vise (à terme) à analyser le réseau de relations qui a contribué à la transnationalisation de Pablo Picasso. A l’aide des méthodes et des outils de l’informatique, il s’agit de réaliser une étude inédite du réseau du peintre qui s’appuie sur sa correspondance, un corpus de plus de 20000 lettres jamais explorées de façon globale et détaillée à ce jour. Le but de PICASSOLETTERS est de contribuer à combler deux carences : la première concerne le déficit d’études sur la totalité du réseau du peintre, la seconde concerne l’absence de base de données accessible en ligne et ouverte à tous et toutes, recensant et décrivant ce corpus. A travers le développement d’un lac de données permettant la saisie, l’interrogation et l’analyse des métadonnées décrivant la correspondance du peintre, PICASSOLETTERS propose d’expérimenter un nouveau modèle pour l’exploration des corpus.

Responsable scientifique de chaque équipe impliquée
Fatiha IDMHAND (ITEM - Université de Poitiers)
Sabine LOUDCHER (ERIC - Université Lyon 2)
Juliette POZZO (Musée National Picasso Paris)
Anne-Emmanuelle KAHN (IRLD - Université Lyon 2)
20 15 + 5
11:50 - 12:25 EXPOSE ET DEMO
"Requêtes et Comparaisons de Réseaux Sociaux Bipartites Multivariés Dynamiques"

Alexis Pister, Christophe Prieur, Jean-Daniel Fekete
35 20 + 15

12:30

Clôture de l'atelier

mail de contact

claudia.marinica[__at__]univ-nantes[__point__]fr

comité d'organisation et comité de programme

comité d'organisation :

Claudia Marinica
Laboratoire LS2N, équipe DUKe - Polytech'Nantes
page web : https://claudia-marinica.polytech.univ-nantes.fr/
email : claudia.marinica[__at__]univ-nantes[__point__]fr

Fabrice Guillet
Laboratoire LS2N, équipe DUKe - Polytech'Nantes
page web : http://www.univ-nantes.fr/site-de-l-universite-de-nantes/fabrice-guillet--2320.kjsp
email : fabrice.guillet[__at__]univ-nantes[__point__]fr

Florent Laroche
Laboratoire LS2N, équipe IS3P - Ecole Centrale de Nantes
page web : http://www.florentlaroche.net/
email : florent.laroche[__at__]ec-nantes[__point__]fr

Julien Velcin
Laboratoire ERIC - Université Lyon 2
page web : http://mediamining.univ-lyon2.fr/velcin/
email : julien.velcin[__at__]univ-lyon2[__point__]fr